Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Bijoux & Accessoires / CODE41 lance le Mecascape et entraîne l’horlogerie en terre inconnue.

CODE41 lance le Mecascape et entraîne l’horlogerie en terre inconnue.

Ceux qui connaissent bien CODE41 savent qu’il serait difficile de qualifier les pièces créées par la marque de “classiques”. Et pourtant, aucune des 6 collections sorties jusqu’ici n’était allée aussi loin que le nouveau projet que s’apprête à lancer la petite équipe suisse menée par Claudio D’Amore. Son nom ? Le Mecascape. Avec cet objet hors du commun, CODE41 s’aventure dans des territoires inexplorés et ouvre la voie à une horlogerie qui se libère de son cadre traditionnel. Appel à tous les créatifs, aux curieux et tout simplement aux passionnés de projets horlogers sortant des sentiers battus : avec le Mecascape, CODE41 offre à sa communauté la possibilité de penser autrement et de changer de perspective. Tous à bord !

Redonner sa place à la magie mécanique.

Et si l’on imaginait un objet horloger capable de s’affranchir des limites de notre poignet et de libérer le mouvement mécanique ? C’est en partant de ce questionnement que CODE41 se prépare à aborder un nouveau chapitre dans son histoire : le Mecascape.
En effet, depuis leur apparition au début du XXe siècle, les montres bracelets ornent le poignet de leurs porteurs. Confinés dans les boîtiers des montres, les composants sont forcés de cohabiter les uns avec les autres dans un volume restreint, et le mécanisme demeure en partie caché.
Or, ce que les amateurs d’horlogerie mécanique recherchent dans ces pièces, ce n’est ni leur précision (les montres à quartz sont mille fois plus précises), ni leur dimension fonctionnelle. Non, ce qui fascine autant les passionnés, c’est la beauté du mouvement en lui-même, souvent comparé à un cœur qui bat : un enchevêtrement si complexe et ordonné, où chaque composant, même le plus petit, a sa place et son rôle.
Quel meilleur cadeau pourrait-on alors leur offrir que celui du spectacle incroyable de ces rouages en pleine action ? Un véritable panorama horloger, qui s’étire juste sous nos yeux et s’émancipe entièrement du poignet. Près d’un siècle après l’arrivée des montres bracelets, il est grand temps de sortir enfin du cadre… ou, devrait-on dire, du cadran !

La genèse d’un projet en dehors des codes.

Retour en arrière jusqu’en 2009, où l’idée du Mecascape commence à germer dans la tête de Claudio D’Amore, le fondateur de CODE41. Alors designer pour les plus grandes maisons horlogères, Claudio réfléchit à un format encore jamais vu en horlogerie, qui donnerait enfin au mouvement toute la place qu’il mérite.
Sa quête du design idéal le mène à de nombreuses expérimentations et ébauches sur la forme et les proportions. L’objet mûrit petit à petit dans son esprit : malheureusement, faute de moyens et de ressources pour le mener à bout, il doit être à l’époque mis de côté.
Il aura donc fallu attendre 12 ans pour que ce projet hors normes puisse enfin voir le jour. Durant ce laps de temps, Claudio D’Amore a fondé CODE41, un projet horloger participatif et innovant qui donne la parole à sa communauté lors de la conception des pièces.
Après 6 collections de montres, l’équipe a décidé que le contexte se prêtait enfin au développement du Mecascape. En 2022, CODE41 embarque donc ses membres dans une toute nouvelle aventure, sûrement la plus folle et la plus audacieuse de toutes !

Le Mecascape, un spectaculaire paysage mécanique.

Vous l’aurez compris, le Mecascape n’est pas une montre au sens traditionnel du terme : ce n’est ni une montre bracelet, ni une montre à gousset, ni une horloge. Contraction de Mechanical Landscape, c’est un paysage horloger : le mouvement mécanique, au lieu d’être emboîté, est décomposé et étiré sur une surface plane.
Balancier, barillet, échappement… Grâce à son format inédit, chacun des rouages qui le composent est visible dans ses moindres détails. Si l’on ne devait choisir qu’un mot pour définir ce produit ? Harmonie. Tout, des dimensions à la forme, a été pensé pour que le mécanisme soit au centre du spectacle, tout en permettant une lecture parfaite de l’heure.
Après de longues réflexions, c’est le nombre d’or qui a été choisi pour régir ses proportions. Très fin, avec une épaisseur maximale de 7 mm, l’objet peut se glisser facilement dans sa poche afin de le garder toujours sur soi. Mais son format horizontal permet aussi de le disposer bien en évidence sur un meuble, pour pouvoir le contempler à sa guise.

L’appel de CODE41 à ses membres les plus créatifs.

À l’origine très personnel, ce projet prend aujourd’hui la direction communautaire qui forme le socle du concept CODE41. La marque a donc plus que jamais besoin des membres de sa communauté pour concrétiser ce qui était un simple rêve il y a encore 12 ans !
Mais alors, à qui s’adresse le Mecascape exactement ? Eh bien, à tous les amoureux d’horlogerie mécanique, qui recherchent un objet différent de ce qu’ils possèdent déjà. Aux personnes curieuses et créatives, qui aiment briser les codes et accueillent la nouveauté à bras ouverts. Bref, à tous ceux qui veulent contribuer à l’un des projets les plus novateurs de l’horlogerie actuelle !
Comme tous les projets CODE41, le développement du Mecascape se déroulera en plusieurs étapes. Il s’ouvrira d’abord sur une première session de votes et de commentaires, qui servira à poser les bases du projet et à recueillir les premières impressions des membres. Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.mecascape.com!

À propos de CODE41.

CODE41 a pour vocation de rendre l’art de l’horlogerie accessible à tous. Fondée en 2016 par Claudio d’Amore, CODE41 est aujourd’hui la première marque communautaire d’horlogerie mécanique, établie à Lausanne, en Suisse. CODE41 a dès le début fait le pari d’intégrer la communauté à chaque étape de création de ses projets, tout en garantissant une transparence totale sur l’origine des composants ainsi que sur les prix de ses modèles de montres et accessoires.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.