Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Hôtellerie & Gastronomie / Hôtellerie / Découverte – Le Swann**** : un hôtel littéraire dédié à Marcel Proust

Découverte – Le Swann**** : un hôtel littéraire dédié à Marcel Proust

Le Swann est le premier hôtel littéraire français entièrement consacré à Marcel Proust et à son univers.
Dans le 8e arrondissement de Paris, au cœur du quartier historiquement proustien de la plaine Monceau et de Saint-Augustin, le Swann présente une collection d’oeuvres originales sur l’écrivain avec le désir de faire découvrir et aimer Proust dans un cadre chaleureux et confortable. Une belle aventure d’une nuit ou plus, une immersion dans l’un des univers les plus exceptionnels de la littérature française.
Le Swann est unique parce qu’il a été conçu par un amoureux de l’œuvre de Marcel Proust, qui a imaginé cette nouvelle adresse parisienne de l’écrivain pour faire partager sa passion à tous les visiteurs.

« Un homme qui dort tient en cercle autour de lui le fil des heures, l’ordre des années et des mondes. »
(Du côté de chez Swann)

Une découverte vivante et ludique de l’univers de Marcel Proust

Faire découvrir ou redécouvrir l’univers de Marcel Proust d’une façon ludique, aborder la « Recherche du Temps perdu » par petites touches, retrouver la force et la diversité de ses personnages, la richesse de son univers teinté d’élégance et de nostalgie avec le souci rigoureux du détail… voici le parcours initiatique que vous propose l’hôtel le Swann. Suivez les pas d’un amoureux de Proust :

« Parce que l’oeuvre de Marcel Proust est un régal de finesse et d’humour, d’indulgence et d’humanité, j’ai souhaité donner à nos hôtes l’envie d’aller plus loin et d’entrer dans cet univers qui me porte depuis tant d’années »
Jacques Letertre.

Les passionnés découvriront une collection particulière unique par son étendue et sa diversité et tout un chacun pourra se familiariser avec l’écrivain et son œuvre au travers des livres, des tableaux, des photographies, et même des pièces de haute couture…

Escaliers

Promenades proustiennes au cœur de Paris

Idéalement situé dans le 8e arrondissement, au 11-15 rue de Constantinople, le Swann se trouve au cœur du quartier cher à Marcel Proust et où il vécut toute sa vie, entre l’église Saint Augustin, la Madeleine et la Plaine Monceau.

Chacun pourra se rendre facilement aux adresses successives de l’écrivain, toutes proches du Swann : le 9 boulevard Malesherbes, le 54 rue de Courcelles et le 102 boulevard Haussmann.

Il est possible encore de se promener place du Général-Catroux où se dresse le très bel hôtel Gaillard, en hommage au personnage du régent de la Banque de France décrit dans le roman, et où résidait l’oncle de Proust et l’oncle du Narrateur.

Certains iront flâner vers le lycée Condorcet où il fit ses études et vers la place Vendôme où il se rendait souvent dîner au Ritz. Sans oublier la rue de Lévis où sa chère gouvernante Céleste lui achetait son café, ou encore le Parc Monceau où il aimait se promener.

Depuis deux siècles, l’histoire d’un hôtel littéraire

Pour mieux savourer cette ambiance proustienne, rappelons que le bâtiment possède une magnifique architecture du XIXe siècle primée à l’exposition universelle de 1898. Les petits déjeuners se prennent sous la verrière Art-Déco du Salon de la Recherche.

Le Swann était déjà un hôtel littéraire renommé à l’Epoque et accueillait de nombreux écrivains.
Le célèbre poète hongrois Endre Ady y vécut lors de ses séjours parisiens entre 1904 et 1911. Une plaque commémorative a été posée par l’ambassade de Hongrie dans l’hôtel en 2008.
On pense également à Guillaume Apollinaire qui habita un temps au 9 rue de Constantinople et descendit plusieurs fois à l’hôtel.

Entièrement rénové par l’architecte Aude Bruguière et fier de son passage de 3 à 4 étoiles, le Swann est heureux de perpétuer une tradition ininterrompue d’hôtellerie et de littérature, et de faire revivre Proust dans ce lieu chargé d’histoire.

Une collection unique d’éditions originales et de manuscrits

Bibliophile tenace, Jacques Letertre a réuni pour le Swann un ensemble rare d’éditions originales :

Le tirage de tête des Plaisirs et les Jours, le premier livre de Marcel Proust, daté de 1896.
Plus inestimable encore, le tirage de tête de toute la Recherche en réimposé, avec le même numéro NRF, chez Gallimard.
Sans négliger les prestigieuses éditions originales de Du côté de chez Swann (l’édition à compte d’auteur chez Grasset), de la Matinée chez la Princesse de Guermantes, du Contre Sainte-Beuve, de Jean Santeuil, de la Bible d’Amiens, de Sésame et les Lys, de L’indifférent, des Chroniques, des Lettres à une amie, des Lettres à Reynaldo Hahn, des Lettres à Blum, Grasset etc.

Parmi les manuscrits, on pourra lire une charmante lettre de Proust à Hélène Morand ou une page corrigée de Du côté de chez Swann.

C’est une collection unique que le Swann vous invite à découvrir capable de ravir les néophytes comme les spécialistes.

Une bibliothèque multilingue

Une bibliothèque de plus de 500 livres, écrits par Marcel Proust ou qui lui sont consacrés, est mise à la disposition des clients dans toutes les langues : japonais, anglais, allemand, italien, hongrois, lituanien, danois, espagnol etc.

On trouvera les différents tomes de la Recherche bien sûr, mais aussi d’excellentes études sur l’écrivain qui permettent de mieux connaître l’homme et d’apporter des éclairages variés sur son œuvre, du Dictionnaire amoureux de Marcel Proust de Jean-Paul et Raphaël Enthoven (Plon/Grasset, 2013) au savoureux Monsieur Proust de Céleste Albaret (Robert Laffont, 2001).

Bibliotheque

Des citations soigneusement choisies

Chacun des six étages du Swann est dédié à un lieu mythique décrit dans le roman de Marcel Proust : nous voyageons ainsi de Combray à Balbec, du salon des Verdurin à l’élégant Faubourg Saint-Germain, jusqu’à Venise et ses artistes favoris. A chaque étage, on peut s’arrêter pour lire une citation retraçant l’atmosphère des lieux racontée par Proust.

Les 81 chambres du Swann portent le nom d’un personnage de la Recherche ou d’un artiste célèbre apprécié par l’écrivain, d’Oriane de Guermantes à Anna de Noailles, en passant par le Baron de Charlus ou le peintre Giotto.
On pourra lire dans chacune un texte présentant le personnage ainsi qu’un extrait choisi dans la Recherche afin d’aiguiser la curiosité du lecteur.

Par ailleurs, de nombreuses citations ornent les murs de l’hôtel, des
vitres des salles de bain – une lettre évoquant Baudelaire et une lettre
proposant un rendez vous à une jeune américaine -, aux murs de la
salle du petit-déjeuner.

Il devient si facile d’aimer Proust quand on lit ces passages, tour à tour
comiques et poétiques, toujours plein d’élégance et de finesse…

Le Musée imaginaire de Marcel Proust

Proust a écrit un véritable roman pictural, nous donnant ainsi de multiples supports visuels pour mieux appréhender son œuvre.
Le Swann a précieusement sélectionné les meilleurs d’entre eux, des tableaux de ses amis comme Paul-César Helleu, à ses peintres préférés comme Chardin ou Rembrandt.

Chaque chambre est décorée d’une aquarelle originale dessinée par Jean Aubertin, s’inspirant des descriptions des personnages, ou bien d’un tableau cité dans le roman.

Dans la chambre d’Octave par exemple, c’est un superbe tableau de Jacques-Emile Blanche représentant Jean Cocteau, car il fut le modèle de Proust pour ce personnage.

Celle de Bloch propose le portrait de Mehmet II par Bellini car Proust les compare dans sa description, et celle du Baron de Charlus le portrait de Robert de Montesquiou par Boldini, Montesquiou ayant très largement inspiré Proust pour Charlus.

Œuvres d’art proustiennes

Le Swann met les métiers d’art que Proust a particulièrement aimé
à l’honneur :

– la reliure avec un hommage à Jean de Gonnet qui a magnifiquement relié les 13 tomes de la Recherche avec des photographies de Proust reproduites dans un esprit à la Andy Warhol. Les reproductions de ses oeuvres ornent le Salon de la Recherche où ont lieu les petits déjeuners.
– les grands papiers avec les éditions originales sur papier de luxe comme le Japon, matière ingénieusement rappelée par les lustres des chambres.
– la photographie avec une création spéciale de l’artiste Alexeï Vassiliev pour le Swann ; une magnifique photo en noir et blanc orne les têtes des lits dans un style flouté qui nous met immédiatement dans l’ambiance fantomatique proustienne du Temps retrouvé.
– Un étonnant tableau contemporain offre l’intégrale de la Recherche sur un seul panneau, 3000 pages vues à la loupe. Il s’agit de l’œuvre abstraite d’un collectif, né en 2010 pour défendre le roman La Princesse de Clèves et qui créa ensuite cette pièce en 10 exemplaires.

La haute couture et Marcel Proust

Faisons une mention spéciale à la grande couture qu’apprécia tant Marcel Proust, fin connaisseur.

Le Swann est fier d’exposer des créations uniques du célèbre couturier de la Belle Époque, Jacques Doucet : à l’entrée de l’hôtel, le mantelet de velours aux pendeloques de jais porté vers 1900 par la Marquise d’Aligre et décrit dans la Recherche sur les épaules de la Marquise de Cambremer.

Chacun pourra aussi admirer un corset de robe du soir créé par Doucet vers 1898, en velours de soie violet et aux manches ballons soulignées d’un nœud de satin violet cardinal, avec une ravissante guimpe en dentelle.

Une chambre spéciale est consacrée au grand couturier de Venise, Fortuny, et ses créations d’un luxe oriental éblouissant, remarquablement décrites par Proust dans son roman.

Le mot de l’Architecte, Aude Bruguière

Le Swann propose une atmosphère parisienne, proustienne et contemporaine qui évoque le « Temps retrouvé », le songe et la rêverie poétique propice à une halte calme… et inspirée. La salle de bains s’ouvre sur la chambre par une paroi vitrée que l’extrait d’une lettre de Proust intimise.

Deux artistes contemporains ont été invités à renouer pour les chambres du Swann avec la tradition parisienne de foisonnement artistique et cosmopolite du début du XXe siècle.

– Un « petit poème de Lumière », lustre de papier japon du designer allemand Jörg Gessner revisite la lanterne magique de Combray, suggérant la confusion du réel et du songe.

– Une photographie spectaculaire, œuvre originale dédiée au Swann de l’artiste russe Alexeï Vassiliev, orne les têtes de lits, se joue des mouvements subtils du lustre en papier et recrée l’ambiance fantomatique proustienne du Temps retrouvé.

Le Swann, comme une membrane perméable vibrant entre présent et passé, nous invite ainsi à découvrir ou explorer dans son prisme, le dédale incroyable de l’œuvre de la Recherche.

Un hôtel **** chaleureux et confortable

Le Swann est situé au 11-15 rue de Constantinople, dans le 8e, un des arrondissements les plus élégants de Paris.
Après sa rénovation, l’hôtel a été certifié Best Western Premier le 10 octobre 2013, obtenant ainsi un statut privilégié et haut de gamme.
Entièrement non-fumeur, il comporte 81 chambres personnalisées qui sont réparties en quatre catégories.

La Parisienne – Chambre Supérieure
Elégante, elle évoque la période Art-déco et le foisonnement artistique du début du XXe siècle dans ce quartier.
Une attention particulière a été apportée à votre bien-être grâce à une isolation renforcée et une literie dotée d’un douillet surmatelas en véritable plume d’oies. L’essentiel dans un cadre épuré, chaleureux et accueillant. Bouquet technologique : Wifi, écran plat, douche pluie, climatisation, base Ipod /pad, nombreuses prises, Nespresso, coffrefort et minibar. Une bouteille d’eau et des madeleines sont offertes à votre arrivée. Superficie : entre 13 et 16 mètres carrés.
Prix : à partir de 239 €

La Belle Parisienne – Chambre Exécutive
Elle possède toutes les qualités de sa petite soeur, en étant plus spacieuse et au calme, loin des bruits de la ville.
Une bouteille d’eau et des madeleines sont offertes à votre arrivée. Superficie : 17 à 24 mètres carrés
Prix : à partir de 299 €

La Grande Parisienne – Junior Suite
Véritable Junior Suite, la Grande Parisienne promet des volumes généreux, un salon indépendant avec un bureau et un deuxième téléviseur. Résolument silencieuse, elle se montre un brin coquine avec la salle de bain semi-ouverte ! Une bouteille d’eau et des madeleines sont offertes à votre arrivée. Superficie : 25 mètres carrés
Prix : à partir de 429 €

Chambre Famille
Cette chambre spacieuse est idéale pour un couple avec enfant car elle dispose d’une chambre et d’un salon-chambre indépendant. Connexion Wi-Fi gratuite, deux télévisions à écran plat, station d’accueil pour iPod, minibar, machine à café Nespresso et coffre-fort. La salle de bains est semi-ouverte et pourvue d’une douche à effet pluie.
Une bouteille d’eau et des madeleines sont offertes à votre arrivée. Superficie : 25 mètres carrés
Prix : à partir de 459 €

Un petit-déjeuner sous le regard de Marcel Proust
Pour un instant privilégié, le Salon de la Recherche vous propose un moment gourmand pour apprécier des douceurs sucrées ou salées selon vos envies.

Services
Room service, pressing, conciergerie, départ express, bagagerie, service de taxi & navette, équipements bébés & jeunes enfants, minibar, etc.

Une équipe aux petits soins
L’équipe est particulièrement attentive à votre bien être et désireuse de faire de votre séjour au Swann un moment d’exception.

    BEST WESTERN PREMIER**** Le Swann

  • 11-15, rue de Constantinople – Paris 75008
  • Téléphone : + 33 (0)1 45 22 80 80
  • www.hotel-leswann.com

PROUSTmarcel

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.