Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Habitation & Aménagement / Habitation & Architecture / Eric Schmidt, M. Google : sa nouvelle villa vaut $22 millions

Eric Schmidt, M. Google : sa nouvelle villa vaut $22 millions

Suite à la mort de Gregory Peck en 2003, la veuve Véronique Passani avait décidé de déménager dans cet élégant domaine situé dans la zone de Holmby Hills à Los Angeles, tout près du “Playboy Mansion”. Elle y a vécu jusqu’en 2012, année de son décès : à deux années de distance de sa mort, la prestigieuse villa californienne a été achetée par Eric Schmidt, Président exécutif du conseil d’administration de Google.

Pour s’approprier cette propriété, Schmidt a dû débourser une somme considérable : quelque 22 millions de dollars (environ 16 millions d’euros), soit un tout petit peu moins que le prix initialement fixé à 24.995 millions de dollars. Que l’on se rassure, Monsieur Google ne sera pas ruiné vu son patrimoine estimé à plus de 8 milliards de dollars. Selon Forbes, il fait même partie des hommes les plus riches du monde en se plaçant à la 400ème position.

Cette villa de luxe à Los Angeles s’étend sur une superficie d’environ 800 mètres carrés divisés sur deux niveaux. L’étage inférieur est dédié à l’espace de vie avec la salle à manger, la family room, le salon, la cuisine, les deux salles de services, la buanderie et les suites pour les hôtes. L’espace intérieur compte de larges baies vitrées qui s’ouvrent sur des jardins soignés et sur la splendide piscine. Parmi les pièces les plus remarquables, on retiendra le monumental salon où, avec son atmosphère vieux Hollywood, le magnat pourra converser sereinement avec la famille et ses hôtes. La grande cheminée réchauffe et illumine une large pièce aux tonalités délicates composées de nuances entre le rose et le beige.
La zone nuit, située à l’étage supérieur, compte quant à elle trois chambres et une grande suite patronale. La décoration de ces pièces sont en ligne avec le style de la villa exclusive : le mobilier est classique et l’élégance est assuré, même si l’ensemble reste sobre et sans excès.

En somme, une villa conçue pour offrir une symbiose entre l’espace intérieur et extérieur avec un usage savant de la décoration vintage : un véritable retour vers l’atmosphère d’Hollywood des années 50 qui n’a pas manqué de fasciner le dirigeant de Google, pourtant toujours à la pointe de l’innovation et de la technologie.

En collaboration avec LuxuryEstate.com

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.