Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Hôtellerie & Gastronomie / Hôtellerie / Paris – Hôtellerie de luxe : entre ouvertures, réouvertures et ventes, quels en sont les propriétaires ?

Paris – Hôtellerie de luxe : entre ouvertures, réouvertures et ventes, quels en sont les propriétaires ?

Entre les différentes ventes / rachats et les futures ouvertures, il est difficile de savoir à qui appartiennent les hôtels de luxe 5 étoiles parisiens dont certains peuvant prétendre au label « Palace ».

Parmi les prochaines ouvertures figurent 3 hôtels :

Shangri-La Hotel Paris (10 de l’avenue d’Iéna, 75116 Paris) : son ouverture était prévue initialement au printemps dernier, puis pour le mois de septembre 2010. Finalement l’ouverture a été repoussée début décembre 2010 et l’établissement offrira 81 chambres dont 27 suites, un spa, 3 restaurants et tout le confort et les services que l’on peut attendre d’un grand hôtel de luxe. L’hôtel s’installe dans l’ancienne demeure du Prince Roland Bonaparte, petit-neveu de Napoléon Bonaparte. Il est géré par le groupe hôtelier haut de gamme Shangri-La Hotels and Resorts, basé à Hong Kong.


Shangri-La Hotel Paris

Mandarin Oriental Paris (247-251 rue Saint Honoré) : le groupe de Hong Kong, Mandarin Oriental gérera l’hôtel sous un bail à long terme qui a été signé en 2007 avec la Société Foncière Lyonnaise, propriétaire de cet hôtel.
L’hôtel, dont l’ouverture est prévue début 2011, comprendra 138 chambres dans un bâtiment Art déco des années 1930.

Mandarin Oriental

Peninsula Paris (19, avenue Kléber) : l’hôtel sera géré par la chaîne de luxe Peninsula qui appartient au groupe Hongkong & Shanghai Hôtels, le groupe s’étant associé au fond souverain du Qatar, Qatari Diar (également propriétaire du Royal Monceau – Raffles), pour transformer l’ancien centre de conférences internationales du ministère des Affaires étrangères en un prestigieux hôtel de luxe. Qatari Diar l’avait racheté à l’État en 2007 pour 460 millions d’euros, avant d’en céder 20% à HSH pour 100 millions d’euros. Le montant des travaux s’élèveraient à 250 millions d’euros dont 50 millions engagés par HSH.
Le Peninsula Paris devrait ouvrir ses portes au début de l’année 2012 et comprendra 162 chambres et une centaine de suites. Ce sera le premier hôtel du groupe en Europe.

Peninsula Paris

Parmi les récentes ventes ou réouvertures figurent 3 hôtels :

Royal Monceau – Raffles (37, avenue Hoche) : rouvert le 18 octobre dernier, l’hôtel avait été fermé pendant plus de deux ans afin de subir une rénovation complète. Le Royal Monceau est également la propriété de Qatari Diar. Sa gestion a été confiée au groupe asiatique singapourien Raffles Hotels & Resorts. En s’installant à Paris, Raffles inaugure son premier établissement en Europe.

Royal Monceau – Raffles

Le Crillon (Place de la Concorde) : en vente depuis 3 ans, l’hôtel est sur le point d’être vendu à des investisseurs saoudiens proches de la famille royale pour plus de 250 millions d’euros. Pas moins de 100 millions d’euros de rénovation sont à prévoir. La nouvelle gestion de l’établissement devrait être confiée au groupe hôtelier suisse Kempinski.

Hôtel de Crillon

Hôtel Lutetia (45, boulevard Raspail) : nouvelle propriété du groupe israélien Alrov, le rachat du Lutetia (environ 150 millions d’euros) par un groupe immobilier israélien est tout un symbole. En 1940, durant la seconde guerre mondiale, l’hôtel avait été réquisitionné par le service de renseignement et de contre-espionnage de l’état-major allemand. A la libération, l’hôtel accueillit les rescapés des camps de concentration.
L’objectif du groupe Alrov est de faire du Lutetia « le » palace de la rive gauche.

Hôtel Lutetia

Parmi les établissements qui se maintiennent figurent 6 hôtels aux noms prestigieux :

Hôtel Four Seasons George V (31, avenue George V) : l’un des hôtel de luxe parisien dont la renommée internationale n’est plus à faire est la propriété du prince saoudien Al Waleed depuis 1997. La gestion du prestigieux hôtel ayant été confiée au canadien Four Seasons.

Hôtel Four Seasons George V

Ritz Paris (15, place Vendôme) : le célèbre hôtel de la place Vendôme fut cédé en 1979 par la dernière héritière du Ritz à l’homme d’affaires égyptien Mohamed Al-Fayed. Face à la concurrence et en raison de la crise économique, le milliardaire a annoncé son intention de le vendre.

Ritz Paris

Le Meurice Paris (228 rue de Rivoli) : le plus ancien des hôyel de luxe de la capitale est la propriété depuis 1997 d’Audley Group, une firme contrôlée par Brunei Investment Agency, société d’investissement du ministère des Finances du sultanat de Brunei.

Le Meurice Paris

Hôtel Plaza Athénée (25, avenue Montaigne) : au même titre que Le Meurice Paris, l’hôtel est la propriété de la Brunei Investment Agency.

Le Meurice Paris

Hôtel le Bristol Paris (112 rue du Faubourg Saint-Honoré) : depuis 1979 il est la propriété de l’allemand Oetker-Gruppe.

Hôtel le Bristol Paris

Fouquest’s Barrière (46, avenue George-V) : inauguré le 25 octobre 2006 et ouvert le 6 novembre 2006, l’hôtel est la propriété du groupe Lucien Barrière. Il dispose de 107 chambres, parmi lesquelles 40 suites. A noter que le Fouquet’s est le seul palace parisien a être détenu par des capitaux 100% français.

Fouquest’s Barrière