Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Bijoux & Accessoires / La nouvelle version de la Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 associe le savoir-faire traditionnel de Jaeger-LeCoultre à une exceptionnelle technique d’incrustation de météorite

La nouvelle version de la Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 associe le savoir-faire traditionnel de Jaeger-LeCoultre à une exceptionnelle technique d’incrustation de météorite

Incarnant les valeurs fondamentales de la Grande Maison, la nouvelle version de la Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 conjugue l’exploit technique de l’emblématique tourbillon multi-axes à un savoir-faire artistique d’exception.

En 2013, Jaeger-LeCoultre dévoile pour la première fois la Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 à l’occasion du 180e anniversaire de la Maison. Dotée d’un Gyrotourbillon de troisième génération et d’un chronographe à affichage digital instantané hors du commun, cette montre symbolise la sophistication mécanique à l’état pur.

Mais Jaeger-LeCoultre vise toujours plus haut : cette nouvelle version de la Gyrotourbillon 3 illustre le savoir-faire exceptionnel des artisans de l’atelier Métiers Rares® de la Manufacture, élevant cette montre exclusive et précieuse à un degré d’excellence inédit. Doté d’un cadran qui vante les Métiers Rares® traditionnels du guillochage à la main, de la gravure et de l’émail Grand Feu, ce nouveau modèle révèle la technique remarquable de l’incrustation de pierre météorite.

Sur le cadran, les captivantes formes géométriques qui ornent la météorite gris argenté sont rehaussées de l’éclat subtil de l’aventurine bleu foncé mélangé à la lueur blanche étincelante de l’émail Grand Feu. Cette interaction harmonieuse de matières, de couleurs et de motifs est sublimée par la riche et chaleureuse teinte du boîtier en or rose et par les détails du cadran.

Découverte en Namibie, la météorite Gibeon qui compose cette montre est constituée d’un alliage fer-nickel présentant une forme en cristal octaédrique, formée par le refroidissement du fragment d’astéroïde dans l’espace pendant des milliards d’années avant d’entrer en collision avec la Terre lors de l’époque préhistorique. Les motifs géométriques abstraits qui ornent la surface en cristal scintillent légèrement à la lumière, leur disposition irrégulière rendant chaque détail de la météorite unique.

Outre la météorite incrustée sur les ponts en maillechort, un disque de météorite repose au centre du cadran, bordé d’un anneau en aventurine à index appliqués. Sur le chronographe, le disque en aventurine est encerclé d’un anneau en émail Grand Feu blanc, marqué des secondes écoulées. L’indicateur jour/nuit comprend une platine 24 heures sur laquelle sont appliqués deux demi-cercles en or, pour le jour et la nuit. Guillochée à la main, la partie blanche représentant le jour s’agrémente de
rayons de soleil gravés à la main et d’un soleil en or rose poli. La partie représentant la nuit présente une lune et des étoiles en or rose poli appliquées sur un fond bleu foncé.

Asymétriques mais équilibrés, ces trois cadrans se superposent, ajoutant un effet de profondeur à l’ensemble et – malgré une vision furtive du mouvement – attirant irrésistiblement l’œil vers le tourbillon à mesure qu’il tourne, sans support immédiat visible.

C’est à l’arrière du mouvement que la météorite entre véritablement en scène. Un mélange vif et subtil de couleurs et de textures à base de vis bleuis, de rubis, de fraisures, ponts et platines polis et chanfreinés à la main pour un aspect brillant, et de platines en maillechort aux bords brossés et finitions mates, pour contrebalancer les motifs géométriques abstraits de la météorite, qui orne entièrement les platines et les ponts.

Savoir-faire maîtrisé par très peu d’artisans dans le monde, l’incrustation de météorite demande un degré de précision et de dextérité des plus élevés. Dans un premier temps, les artisans doivent creuser la surface de la platine ou du pont en maillechort jusqu’à atteindre une profondeur parfaitement égale à l’épaisseur du fragment de météorite, laissant uniquement un filet très fin de maillechort sur les bords. Une fois la nouvelle surface polie, la météorite est incrustée de sorte que ses bords s’emboîtent parfaitement dans la monture complexe aux bords incurvés pour obtenir une surface plane et unifiée. Un travail d’une grande rigueur, étudié au millimètre près dont la justesse vient compléter la remarquable précision du mécanisme Gyrotourbillon. Extrêmement précieux et complexe, ce tourbillon multi-axes se compose de deux cages placées à deux angles différents, tournant dans des sens opposés et à des vitesses différentes, dotées en leur centre d’un ressort spiral sphérique bleui. En l’absence d’un pont de tourbillon, les cages en aluminium cantilever du Gyrotourbillon 3 donnent l’impression d’être suspendues dans l’espace.

Le calibre 176 à remontage manuel est pourvu d’un chronographe entièrement intégré, qui indique les secondes sur un cadran rond classique et les minutes écoulées sur un compteur digital sautant instantané.

Imaginée et réalisée pour les vrais amateurs d’art et de mécanique, la nouvelle Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 « Météorite » incarne les codes de Jaeger-LeCoultre à la perfection.

Caractéristiques techniques :

  • Diamètre : 43,5 mm
  • Épaisseur : 15,8 mm
  • Calibre : mouvement mécanique à remontage manuel, calibre Jaeger-LeCoultre 176
  • Fonctions : chronographe digital instantané à mono-poussoir, heure/minute, indicateur jour/nuit, Gyrotourbillon
  • Réserve de marche : 45 heures
  • Boîtier : or rose
  • Cadran : aventurine, émail blanc, météorite, indicateur jour/nuit guilloché à la main
  • Fond : ouvert
  • Étanchéité : 50 m
  • Référence : Q5032441
  • Édition limitée à 8 pièces

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.