Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Hôtellerie & Gastronomie / Hôtellerie / La métamorphose du Grand Powers – Le grand chic parisien d’un boutique hôtel 5 étoiles au cœur du Triangle d’Or

La métamorphose du Grand Powers – Le grand chic parisien d’un boutique hôtel 5 étoiles au cœur du Triangle d’Or

La Renaissance d’une adresse mythique

Universels et intemporels, les mythes sont éternels. A l’angle de la rue Pierre Charron et de la rue François 1er, là où le cœur du Triangle d’Or palpite plus fort que partout ailleurs, la silhouette altière de l’hôtel Grand Powers veille sur l’épicentre du chic parisien depuis 1920. Ce véritable mythe de l’hôtellerie de luxe dans la capitale française a traversé les époques et les styles. En 2019, après une extraordinaire métamorphose, l’Hôtel Grand Powers raconte une nouvelle histoire d’élégance et d’art de vivre la modernité, tout en restant fidèle à son magnifique héritage.

Un triangle de légende

Au 52 rue François 1er, l’hôtel Grand Powers occupe un somptueux immeuble d’angle, emblématique de la splendeur architecturale haussmannienne. Façade en pierre de taille, frontons ouvragés, balcons filants à balustrade de fonte, marquise de verre majestueuse et oriels de métal noir… Les codes classiques du baron Haussmann trouvent ici une expression plus que parfaite. Incarnation de la quintessence de l’architecture française du Second Empire, l’hôtel Grand Powers a surtout le très grand privilège d’une situation de premier plan dans le triangle le plus convoité de Paris.

Trois avenues iconiques de l’esprit parisien

  • Paris couture
  • Paris luxe
  • Paris avant-garde

Lové au cœur des trois prestigieuses avenues, le Grand Powers exalte l’identité propre à chacune et réussit une osmose rêvée avec son fabuleux environnement : l’élégance des maisons de couture de l’avenue Montaigne, le luxe infini de l’avenue Georges V et l’effervescence d’avant-garde de l’avenue des Champs-Elysées. Un mix idéal qui s’exprime à la perfection dans la prodigieuse résurrection orchestrée par la propriétaire du lieu Alexandra Marang, main dans la main avec les architectes Bastie-Behzadi et la décoratrice Cathy Crinon. Tout naturellement, leurs fulgurantes intuitions se sont rencontrées, pour écrire l’avenir d’une adresse hors du commun.

Un voyage dans les plus belles années du design

A l’ouverture de l’hôtel en 1920, les voyages sont encore réservés à une élite. Très vite, l’hôtel Powers devient l’adresse favorite des voyageurs anglo-saxons, qui font étape à Paris avant de rejoindre la Riviera. Fidèle à l’ouverture d’esprit et à la joie de vivre des années folles, le Grand Powers a gardé de ce très bel héritage un amour indéfectible pour la sobriété de l’Art Déco et le modernisme des années 40 et 50. Hommage à une époque qui a osé effacer les frontières entre les arts, où le beau et l’harmonie fusionnent et dépassent tous les clivages.

Un siècle plus tard, la renaissance de l’hôtel Grand Powers réinvente un art de vivre d’une modernité intemporelle, qui sublime son histoire tout en délicatesse, très loin de la superficialité des modes. La cohérence exemplaire du projet a permis de préserver l’âme du lieu, tout en lui donnant une nouvelle aura. Magnifique illustration de ce défi, le lustre majestueux du lobby, qui a retrouvé son éclat d’autrefois et une place de choix dans le nouveau décor.

La fusion de trois inspirations raffinées

  • Élégance parisienne

L’élégance parisienne, c’est d’abord celle de l’architecture, un patrimoine inestimable qui se retrouve aussi à l’intérieur, dans les traditionnels dallages à cabochons noirs de pierre de Paris, le grand escalier de bois sculpté, les cheminées monumentales mais aussi les spectaculaires miroirs anciens, les plafonds décorés de moulures travaillées. Sans oublier la précieuse horloge dorée qui trône en bonne place depuis 1920 et que les amateurs auront vite repérée ! Mais c’est aussi cette manière audacieuse d’associer des inspirations et des matériaux éclectiques, d’oser des contrastes inattendus avec un chic effortless typiquement parisien.

  • Design italien

Très influencé par les arts décoratifs, le nouveau décor du Grand Powers s’inspire aussi de l’âge d’or du design italien et tout particulièrement de Gio Ponti et Carlo Scarpa, illustres architectes-designers du XXème siècle. Lampes, céramiques, objets de verre, mobilier…

Leur vision sensuelle et lumineuse, tout en simplicité et en légèreté s’exprime dans toute sa modernité, à travers des matériaux nobles, comme le marbre, le verre et le laiton.

  • Cosy anglo-saxon

Enfin, les étoffes omniprésentes, du velours des fauteuils aux coussins moelleux et aux opulents rideaux, évoquent le confort cosy à l’anglaise, clin d’oeil aux liens immuables de l’hôtel avec les globetrotters britanniques. Une manière aussi de souligner le confort et la quiétude d’un luxueux cocon, bien à l’abri de la frénésie parisienne des alentours.

Hommage à l’artisanat d’art

Exécutée dans les règles de l’art, la rénovation du Grand Powers a fait appel au savoir-faire artisanal unique de nombreux corps de métier pour redonner tout son cachet au bâtiment historique. Les plafonds à l’ancienne aux moulures et aux rosaces finement travaillées ont été refaits à l’identique. Des oriels aux cheminées de marbre, des portes intérieures aux parquets de chêne en point de Hongrie, la splendeur retrouvée du Grand Powers porte l’empreinte d’un artisanat à l’ancienne, où la technique prenait le temps de la perfection.

Un hôtel avec une âme

Des objets de décoration au mobilier, des matériaux aux textiles, des produits d’accueil Diptyque en chambres aux papiers peints du restaurant, chaque détail du Grand Powers a été pensé avec soin pour apporter sa valeur ajoutée à l’ensemble. Cette démarche d’esthète se poursuit bien évidemment dans la sélection des oeuvres d’art qui s’invitent partout, dans les chambres, le lobby, le bar et le restaurant. Alexandra Marang les a choisies personnellement avec les conseils de la galerie parisienne Françoise Durst. Œuvres inspirées du Grand Powers et réalisées sur commande, la suite de quatre dessins du premier étage mérite à elle seule de monter à pied. Une poétique mise en abyme sur le thème du voyage, où chaque hôte de l’hôtel pourra se reconnaître !

Enfin, une bougie signature révèle l’âme du Grand Powers dans toute son élégance. Pétillante et chaleureuse à la fois, la senteur créée par le designer olfactif Rémi Porthault reflète elle aussi l’amour du contraste. La sobriété du verre laqué rose ou vert laisse s’exhaler des notes de bois ciré, d’encens et d’épices. Des effluves typiques d’un lieu qui a vécu, une odeur familière qui réveille des émotions oubliées, comme celle qui peut vous saisir en ouvrant un beau livre ancien ou devant un feu de cheminée.

L’élégance classique en grand

Totalement ré-agencé, entièrement réinventé, le Grand Powers offre désormais 50 chambres sur six étages : 12 Junior Suites, 18 chambres supérieures, 19 chambres Deluxe et une suite prestigieuse de 75 m2 au dernier étage, l’Élégante.

Comme plusieurs autres chambres, cette suite a la chance d’accueillir une invitée surprise de marque, la Tour Eiffel ! Toutes permettent d’admirer les élégantes façades des immeubles des alentours, certaines depuis un charmant balcon privatif, et profitent d’une lumière exceptionnelle, grâce à la largeur remarquable des rues à cet endroit. D’ailleurs, les intérieurs font écho à cette générosité XXL et le Grand Powers mérite bien son nom. Grands volumes, grands espaces, grande luminosité, grandes hauteurs sous plafond, l’hôtel est resté fidèle aux principes d’une époque où l’on voyait les choses en grand, pour le plus grand plaisir des hôtes. Rare à Paris…

Jeux de contrastes

Si l’impression de douce harmonie est immédiate, la décoration intérieure joue l’audace de ruptures maîtrisées et de contrastes contrôlés, imperceptibles au premier regard. Des accords détonants qui font vibrer l’atmosphère pour lui donner tout son caractère. Ainsi la forme ronde omniprésente, des miroirs doubles en laiton aux lampes et tables de chevet, adoucit avec élégance la géométrie rectiligne des espaces intérieurs. Les nuances poudrées et subtilement patinées qui habillent les chambres jouent le choc chromatique avec une couleur forte, interprétée dans une laque intense : rouge carmin pour le rose, bleu pétrole pour le vert, céladon pour le bleu pastel.

Même les tentures théâtrales au motif exclusif signées Pierre Frey, opposent le gris anthracite au blanc. Côté matériaux, la chaleur des bois précieux et la caresse des velours répondent à l’épure du marbre des salles de bain et des cheminées. Ultime surprise, les grands miroirs trumeau dorés qui cachent des télévisions de dernière génération, rencontre inattendue entre le XIXème siècle et la haute technologie du XXIème…

Esprit de famille

Kid-friendly, le Grand Powers déroule le tapis rouge aux enfants, accueillis ici comme des rois ! Plusieurs chambres communicantes sont dédiées aux familles, avec la possibilité de privatiser tout un étage comme un appartement privé, pour accueillir plusieurs générations, nounous ou garde du corps.

Les enfants feront très vite connaissance avec la mascotte de l’hôtel, un adorable bouledogue français, mini-star en peluche qui les accompagnera partout le temps de leur séjour parisien et qu’ils pourront ramener chez eux en souvenir. Bavoirs brodés pour les bébés, sets de table coloriages au restaurant, parcours découverte dans le quartier… Les petits ne s’ennuient jamais au Grand Powers !

Esprit de service

Alliance idéale entre discrétion et efficacité, la conception du service au Grand Powers fait toute la différence, juste équilibre entre convivialité et respect. Les équipes sont spécialement formées à l’esprit à la fois luxueux et chaleureux de l’hôtel par Matthieu Teyssier d’orfeuil, directeur du Grand Powers.

Gouvernante, majordome, serveur, femme de chambre, bagagiste… Tous incarnent à chaque instant la réalité d’une attention véritablement personnalisée où la connaissance des hôtes permet de devancer leurs désirs en toute simplicité. Un seul objectif, que chacun se sente comme chez lui, qu’il soit un habitué de longue date ou qu’il séjourne ici pour la première fois. Toujours prêt à partager ses adresses secrètes et à réaliser tous les rêves, Thibault Loupias, le Concierge Clefs d’Or est l’homme de toutes les situations.

Destination détente au SPA Thala

Avec trois marbres différents dont le fameux Thala qui lui donne son nom, le Spa du Grand Powers évoque une luxuriante escale en retrait de l’agitation urbaine, un espace protégé de l’effervescence parisienne, hors du temps.

La star de cette splendide cachette dédiée au bien-être, c’est l’immense jacuzzi lové à côté du sauna, du hammam et de la cabine de soins. Juste en face, la salle de fitness est équipée en matériel Technogym®.

Dermalogica, partenaire exclusif du SPA Thala

Le Grand Powers a choisi la marque américaine Dermalogica®, présente pour la première fois en boutique hôtel 5 étoiles à Paris. Marque experte, très implantée chez les professionnels aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans, Dermalogica® développe une approche pointue basée sur la santé de la peau. « Chaque peau raconte une histoire, laisseznous vous raconter la vôtre » : les skin thérapeutes Dermalogica® savent comment analyser chaque épiderme pour en détecter les besoins et révéler tout son potentiel d’éclat au fil du temps. Le Spa du Grand Powers offre l’opportunité rare de découvrir les protocoles de soins et les produits cosméceutiques Dermalogica®.

Le Café 52 – Nouveau rendez-vous gourmand du quartier

Haut lieu de la gastronomie, Paris regorge d’adresses gastronomiques étoilées et mondialement renommées, comme de délicieux petits restaurants, promesse de belles découvertes. Ces tables infiniment goûteuses sans être excessivement coûteuses manquent pourtant cruellement dans le Triangle d’or…

Le bar et le restaurant du Grand Powers osent donc l’inédit : une carte simple et gourmande qui fait la part belle aux grands classiques et aux recettes dans l’air du temps, à picorer au gré de ses envies, sans distinction d’entrée ou de plat. Parfait pour se régaler à toute heure et en toute facilité, comme pour déjeuner en semaine, quand on travaille dans les environs.

Maxime Raab, ancien du Fouquet’s, orchestre une cuisine de saison contemporaine, où se côtoient les classiques, burger et croquemonsieur, Club sandwich, Caesar’s salad, macaroni à la truffe et filet de bar snacké avec wok de légumes, sans oublier le menu enfants…

Mais le Café 52 accorde aussi une jolie place à des spécialités plus « healthy » : jus detox, tartine d’avocat, poke bowl et dim sum et desserts sans gluten, signés par le célèbre pâtissier Christophe Michalak…

Protégés des regards par une dentelle de claustras géométriques, refuge intimiste et élégant, mais jamais prétentieux, le Café 52 décline tous les codes de l’hôtel : velours voluptueux pour les profonds canapés, cannage chic pour les fauteuils art déco, marbre et laiton pour les tables. Au bar, un portrait d’une grande dame Italienne, veille sur les afterworks, organisés chaque jeudi soir, où les habitués du quartier pourront se donner rendez-vous pour grignoter quelques tapas maison en musique. Lieu de vie authentique, le Grand Powers donne ainsi aux voyageurs de passage une occasion unique de s’immerger dans la vraie vie parisienne.

Réunions business au salon Eugène

Loin des business centers anonymes, le Salon Eugène accueille réunions et rendez-vous d’affaires dans un cadre raffiné. A l’ordre du jour, une magnifique table de marbre, des rééditions des iconiques chaises Superleggera de Gio Ponti, des murs en boiseries pour une ambiance chaleureuse… Sans oublier tous les outils technologiques nécessaires aujourd’hui.

Grand Powers, Paris *****

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.