Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Habitation & Aménagement / Habitation & Architecture / L’ancienne maison du magnat de la presse William Randolph Hearst en vente pour $135 millions

L’ancienne maison du magnat de la presse William Randolph Hearst en vente pour $135 millions

Le magnat de la presse écrite et politicien William Randolph Hearst (1863-1951)restera dans les mémoires non seulement pour ses redoutables capacités entrepreneuriales, mais aussi pour ses maisons luxueuses, dont le « Hearst Castel » à San Simeon, en Californie, et la « Beverly House » à Beverly Hills.

Cette dernière, inspirée du style méditerranéen des années 1920, où il vivait avec l’actrice Marion Davies, a été mise en vente il y a deux ans pour environ 195 millions de dollars, environ 170 millions d’euros. Le prix stratosphérique a dû en décourager plus d’un, c’est pourquoi, devant le manque d’offre, la demeure a retrouvé le marché immobilier de luxe avec un prix réduit de quelque 60 millions de dollars (52,9 millions d’euros).

Construite en 1927 par Gordon Kaufmann, la demeure est un magnifique exemple de l’ancien glamour hollywoodien, avec ses colonnades, ses grandes fenêtres arquées et son mobilier d’époque.
Située sur un terrain de 3,5 hectares, la propriété offre pas moins de 5 000 mètres carrés de superficie intérieure.

La maison dispose de tout le luxe imaginable, notamment un court de tennis, un centre d’affaires, un parking, une piscine, un centre spa et une cave à vin. Le long couloir mène à une pièce formelle dotée d’une table de billard avec un parquet en chêne et une cheminée sculptée.
La grande bibliothèque au rez-de-chaussée se caractérise par des panneaux de bois tandis que le gigantesque salon affiche un suggestif plafond peint.

Dans les somptueuses cours vertes du domaine se trouvent des pelouses, des fontaines, des chutes d’eau et une piscine. Les terrasses peuvent accueillir jusqu’à 400 personnes pour un dîner ou une fête, et une immense pelouse a même une capacité plus de 1 000 personnes.

Hearst et Davies n’ont pas été les seuls personnages célèbres qui ont parcouru les couloirs de cette maison au luxe indescriptible. John et Jackie Kennedy ont passé leur lune de miel ici et l’endroit est aussi connu pour avoir été le cadre de films mythiques comme Le Parrain (scène de la tête de cheval dans le lit) ou The Bodyguard : c’est dans cet environnement glamour que vivait le personnage de Whitney Houston.

Si la maison était réellement vendue au nouveau prix fixé, elle deviendrait le record de la maison la plus chère vendue en Californie. Cet honneur appartient actuellement à la maison à Malibu de Peter Morton, co-fondateur du Hard Rock Café, qui a été vendue plus tôt cette année pour la bagatelle de 110 millions de dollars (97 millions d’euros).

En collaboration avec LuxuryEstate.com

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.