Accueil / Toute l'Actu Info-Luxe / Bijoux & Accessoires / Red Carpet Collection 2018 La Haute Joaillerie Chopard sublimée

Red Carpet Collection 2018 La Haute Joaillerie Chopard sublimée

A l’occasion du Festival de Cannes, les ateliers de Haute Joaillerie de la Maison Chopard ont donné vie à une merveilleuse collection rêvée par Caroline Scheufele. Hymne à la féminité et à la beauté, ces bijoux exceptionnels parent les plus grandes actrices sur le tapis rouge, faisant de Chopard l’une des références incontournables de l’émotion et du glamour. Partenaire du Festival de Cannes depuis 20 ans, la Maison créé la mythique Palme d’Or, ainsi que l’ensemble des prix remis lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, tous réalisés en or éthique certifié Fairmined.

Red Carpet Collection 2018

Depuis 2007, Caroline Scheufele, co-présidente et directrice artistique de Chopard, imagine chaque année une collection de Haute Joaillerie relevant l’extraordinaire défi de proposer un nombre de bijoux égal au nombre d’éditions que compte le Festival. Fruit de son imagination sans limite et de la maitrise inégalée des savoir-faire de ses ateliers, c’est une collection complète de 71 créations qui est dédiée cette année aux plus grandes actrices pour leurs apparitions sur le tapis rouge.

Cette année, la Red Carpet Collection s’inspire des nombreux voyages et des songes de sa créatrice. Comme sa famille qui autrefois parcourait le monde avec des malles de marchandises précieuses, voyageant jusqu’à la cour du tsar de Russie, elle arpente toute l’année les nombreux pays dans lesquels les créations de la Maison familiale sont présentées. Au fil de ses pérégrinations, Caroline Scheufele puise son inspiration, qu’elle retranscrit le soir dans ses carnets de voyage. Avec la Red Carpet Collection, elle nous invite dans le secret de ses rêveries et de ses intuitions personnelles : une révélation délicieuse, généreuse, mystérieuse. Son inspiration, elle la puise d’un rien: l’architecture, l’art, la littérature ou le cinéma, un détail suffit à cette grande amoureuse des pierres précieuses pour rêver aux parures les plus grandioses et surtout les plus ingénieuses. La nature reste aussi pour elle une puissante source de fascination.

Des pierres précieuses d’exception

La nature justement est au cœur d’une de ses plus sublimes parures composée d’un collier et de boucles d’oreilles. Caroline Scheufele est tombée sous le charme d’un ensemble de 17 émeraudes non huilées, véritable don de la Terre : une rareté absolue, puisqu’il est exceptionnel que la nature donne naissance à un autant de gemmes à la coloration si assortie. Pour sublimer leur exceptionnelle beauté, elle a opté pour un collier classique et intemporel, d’une élégante simplicité, disposant une alternance d’émeraudes et de diamants en une précieuse rangée au centre de laquelle sont gracieusement rattachés deux magnifiques diamants D-flawless – dont le plus imposant, taillé en poire, pèse plus de 20 carats. Cette pièce de collection, témoin de la dévotion que Chopard et sa directrice artistique portent aux pierres rares, a nécessité pas moins de 268 heures de travail aux ateliers de la Maison. De fines boucles d’oreilles, assorties, complètent cette parure digne des plus riches écrins.

Une créativité sans limite

Poursuivant les songes de Caroline Scheufele en direction de l’Orient, un collier ras de cou donne aussi un avant-goût très éloquent de cette Red Carpet Collection empreinte de créativité. Retenu à des rangs de boules de tanzanites facettées, un motif central de titane et de céramique rouge joue avec une fascinante aigue-marine invitant à plonger le regard dans ses reflets bleutés. La tanzanite règne encore en maitre sur d’autres joyaux de la collection, tel qu’un imposant bracelet composé de plusieurs rangs de boules de tanzanites facettées et d’un motif central dominé par une majestueuse opale noire, iridescente et mystérieuse. Par un doigté subtil, l’opale se décentre pour laisser apparaitre son secret : un cadran de montre, richement ouvragé, fenêtre sur un ciel d’Orient digne des plus belles laques chinoises, fait de nacre rose et de calcédoine. Enfin, une paire de boucles d’oreilles en or blanc 18ct et titane bleuté fait briller une série de cabochons de tanzanite réhaussés de diamants dans un délicieux motif de volutes et de dentelles, si chères à l’ADN de la Maison.

Dernière concession à notre curiosité, un collier choker pour lequel la directrice artistique de Chopard s’est inspiré de l’atmosphère du roman de Francis Scott Fitzgerald, Gatsby Le Magnifique, et des folles toilettes des femmes des années 1920. Assemblé tel une dentelle de diamants blancs, ce collier laisse échapper le long du cou de splendides girandoles de diamants bruns et cognac. Preuve, s’il en fallait, que les grands classiques ne meurent jamais. Toutes aussi ingénieuses et fantastiques, l’ensemble des 71 pièces de cette impressionnante collection sont dévoilées sur le tapis rouge du Festival de Cannes depuis le 8 mai et jusqu’au 19 mai 2018. Une promesse assurée de rêve et de féerie…

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.